Stop aux grignotages !

Arrêter de grignoter et ne plus penser au sucre ne se fait pas en un jour mais est à la portée de tout le monde.
Personnellement il m’a fallu du temps avant de pouvoir enfin me libérer définitivement de ce trouble du comportement alimentaire.
Le grignotage n’est ni une boulimie restrictive ni une pathologie quelconque et est pourtant très nuisible à notre santé et à notre équilibre mental.
Je vous livre ici les méthodes qui m’ont permis de me défaire de cette addiction en espérant qu’elles vous aident également à vaincre cette envie irrépressible et répétée de manger tout le temps.

Stopper l’achat de sucreries pour ne pas craquer.

Dès lors que vous cessez d’acheter des biscuits, des bonbons ou toutes autres friandises bien chargées en sucres vous minimisez fortement le risque de céder à la tentation à la moindre occasion.
Lorsque vos placards sont dépourvus de ce type de produits, vos yeux ne s’illuminent plus à leur vue puisqu’ils ne sont plus à disposition et votre mental ne menace plus de flancher.
Et ne prétextez pas l’approvisionnement de ces aliments pour faire plaisir à vos bambins. Vos minots ne doivent pas servir d’excuse. Leur santé a autant d’intérêt que la votre. Les sucreries ne sont bonnes pour personne, ni aux adultes ni aux enfants. Le choix des produits que vous leur donnez à consommer pour leur goûter, leur petit déjeuner ou même en dessert de repas est primordial pour leur équilibre alimentaire et la protection de leur organisme.

Donc première astuce pour ne plus grignoter : ne plus acheter de sucreries.

Identifier le moment où l’envie de grignoter se fait vraiment ressentir.

Pour remédier à cette perturbation alimentaire il faut repérer le ou les moment(s) récurrent(s) de la journée où votre tentation se manifeste. Dès lors que vous aurez mis le doigt sur la période régulière à laquelle votre fringale se présente vous pourrez anticiper et ne mettre à votre disposition que de bons produits sains. Lesquels ?

  • Consommez des fruits bien sûr. Ces derniers contiennent de nombreuses vitamines excellentes pour votre santé. Leurs bénéfices sont essentiels pour votre organisme.
    Peu importe le fruit, il faut qu’il vous fasse plaisir avant tout. Et si vous ressentez le besoin d’en manger plusieurs, deux ou trois sans problème.
  • Buvez également une boisson chaude non sucrée à base d’eau telle qu’une infusion ou un thé. Celle-ci vous hydratera et vous apaisera. Ce petit moment de réconfort peut très bien être gourmand même sans sucre grâce aux multiples saveurs existantes. Favorisez le thé, vert de préférence. Il participera fortement à l’élimination de vos toxines.
  • Autorisez-vous, si l’envie de grignoter persiste, un carreau de chocolat noir contenant plus de 70% de cacao.

Donc deuxième conseil pour arrêter les grignotages : détecter l’heure fatidique et anticiper en prévoyant un petit en-cas sain à proximité.

Changer d’activité pour divertir son esprit.

Occupez-vous de manière à détourner votre attention. S’il le faut changez également de pièce. Aérez-vous. Le fait de consacrer votre temps à quelque chose de captivant vous obligera à vous concentrer différemment. Ceci empêchera votre cerveau de focaliser sur votre obsession.

Donc troisième stratagème pour ne pas craquer : détourner son esprit.

Rafraîchir son haleine pour ôter l’envie d’un goût précis.

Lorsqu’une forte envie de grignoter émerge et que vous identifiez sans peine l’aliment dont vous rêvez de par le goût particulier qu’il vous procure, modifiez votre haleine en lui apportant une nouvelle fraîcheur.
Ce subterfuge très efficace déjouera votre soif de sucre et détachera votre esprit de ce besoin inopportun.

Évitez les chewing-gums qui provoquent de l’aérophagie et qui transmettent une mauvaise information à votre cerveau. Celui-ci détectera votre mastication et l’associera à un début d’alimentation, votre estomac, lui, souhaitera commencer à digérer alors que vous ne lui aurez fourni que de l’air. Au final cette démarche initialement pensée à bien, non seulement vous créera d’éventuels maux de ventre mais vous ouvrira également l’appétit.
Brossez-vous tout simplement les dents. En plus d’être une belle roublardise cet acte renforcera également votre hygiène buccale. Deux actions en une 😉.

Donc quatrième ruse pour ne plus éprouver d’envie sucrée : renouveler son haleine.

Méditer quelques minutes pour apaiser cette pulsion alimentaire.

Pratiquer une petite séance de méditation vous permettra de vous concentrer sur autre chose que sur votre fringale du moment. Cette méthode douce particulièrement recommandée pour vous recentrer sur l’essentiel vous apaisera et vous aidera à relativiser davantage. Porter votre attention sur autre chose que votre envie dévorante du moment participera à l’éradication définitive de vos désirs incessants de manger.
Donc cinquième stratégie pour enclencher une aversion aux grignotages : faire de la méditation.

Procéder étape par étape pour écarter définitivement ce besoin nuisible.

Soyez indulgent avec vous-même. L’arrêt définitif du grignotage ne se fait pas du jour au lendemain. Vous connaîtrez sûrement, comme tout le monde, des moments de faiblesse, des difficultés à ne pas craquer. Acceptez-les et soyez patient. Ne vous jugez pas trop sévèrement. Vous avez cédé à la tentation aujourd’hui ? Ce n’est pas grave. Demain sera plus propice à une volonté plus ferme. Les premiers jours sont les plus durs et il se peut que vous arriviez à résister seulement 2 ou 3 jours sur 7. C’est un début et cela ne doit pas susciter de réprobation honteuse de votre part. Constatez l’évolution plutôt que l’échec. Réjouissez-vous de vos progrès plutôt que de vous accabler de reproches. Félicitez-vous lorsque que la journée a été favorable, cela vous encouragera pour les prochaines.

Pratiquer une activité physique pour diminuer ce faux appétit.

Avant toute chose choisissez un sport qui vous plait. Un sport qui ne sera pas une corvée.
Et si vous manquez d’idées ou que vos finances ne vous permettent pas de vous inscrire à une quelconque activité physique, allez sur YouTube. Notre chaîne « Move Your Fit » regorge de séances gratuites et accessibles à tous.
Après un entraînement vous éprouverez de la soif, certes, mais pas de la faim.
Contrairement aux idées reçues le sport n’ouvre pas l’appétit.
Oui la musculation qui est une activité dans laquelle nous construisons du muscle peut effectivement provoquer la dalle. Mais un entraînement cardio pour cramer du gras n’a absolument pas de tels effets. Mettez-vous au HIIT, vous brûlerez beaucoup de calories et stopperez vos envies de manger constamment.

Pour arrêter de grignoter à longueur de temps il faut changer vos habitudes.
Plus vous appliquerez ces conseils moins vous éprouverez de sensations de faim hors repas.
Et vous verrez que bientôt vous ne penserez même plus à picorer 😉.

Laisser un commentaire