Le sucre est une drogue !

Le sucre est une addiction de plus en plus fréquente. Le nombre de personnes en souffrance et impuissantes face à ce problème augmente chaque jour. Parce que OUI l’addiction au sucre est un véritable problème pour la santé et le moral. Le sucre est une DROGUE, il rend dépendant !

Ce sujet me tient particulièrement à cœur car au cours de ma vie j’ai connu ces compulsions incontrôlables pour le sucré. J’en ai beaucoup souffert et mis plusieurs années avant de m’en défaire. Je me sentais harcelée par cette indélogeable obsession et l’ampleur de cette addiction rythmait ma vie au quotidien, me rendant complètement soumise aux multiples tentations.

Facteurs déclencheurs de compulsion au sucre.

Voici quelques raisons, parmi tant d’autres, nous exposant à l’envie irrésistible de manger sucré.

  • La contrariété.
  • Le stress.
  • L’ennui.
  • L’obsession.
  •  …

Effets du sucre sur notre comportement.

  • Le craquage qui nous pousse à dévaliser les placards !
  • La culpabilité qui nous contraint d’avaler plutôt que de déguster.
  • Le regret qui nous accable de reproches parce que l’on a cédé à la tentation.

Conséquence de cette addiction alimentaire sur notre santé.

  • Dérèglement de notre appétit.
  • Prise de poids.
  • Obésité.
  • Diabète.
  • Cancer.

Solutions contre ces crises impardonnables ?

  • Commencer par changer notre habitude de nous jeter sur le sucre à la moindre occasion.
  • Arrêter de nous servir de nos états d’âmes pour justifier notre comportement compulsif.

Causes de cet appel glucidique ?

  • Le bien-être.
    Notre organisme sécrète une hormone appelée sérotonine que le sucre active particulièrement. Cette hormone est celle du bien-être ce qui explique l’agréable sentiment de douceur que nous éprouvons lorsque l’on s’alimente de sucre.
  • L’habitude.
    Manger sucré devient un réflexe plus qu’un plaisir.
  • Le souvenir.
    Retrouver nos goûts d’enfance est rassurant. Surtout dans les moments difficiles où notre inconscient aimerait revenir à cette légèreté de l’âge d’or!

La dépendance au sucre : phénomène et proportions catastrophiques mal connus.

  • Les conséquences d’une suralimentation glucidique sont moins exposées par les médias que celles concernant la cigarette par exemple. Pourtant les maladies qui en découlent en sont tout aussi graves et les proportions catastrophiques de ce phénomène sont encore bien mal communiquées.
  • Le business du sucre est tellement immense qu’on préfère simplement nous dire de ne pas manger trop sucré plutôt que de nous alerter sensiblement sur l’impact négatif d’une telle dépendance.

Surconsommation, excès, abus : générateurs de graves problèmes de sante.

  • La cigarette, nauséabonde et tout aussi nocive pour l’entourage au passage, provoque d’abord d’inconfortables gênes respiratoires, puis, malheureusement dans le pire des cas, apporte le cancer des poumons.
  • Le vin rend alcoolique. Sa consommation excessive perturbe l’humeur et le comportement dans un premier temps, puis, tristement mène à la cirrhose.
  • Le sucre, lui, engendre de nombreux désagréments tels que les caries, puis il ouvre les portes de l’obésité et conduit au diabète. Ce sont de lourdes conséquences, tout aussi graves que celles provoquées par l’alcool ou la fumée, qui comme les autres peuvent anéantir une vie.

Dépendance : le sucre est une drogue !

Le sucre rend dépendant et est lourd de conséquences sur notre santé !
Faire la différence entre manger du sucre ponctuellement, raisonnablement, par plaisir et en consommer en excès nous promet une meilleure hygiène de vie et une bonne santé.
Sa consommation doit rester un plaisir et non une automatisation.

Clefs anti accoutumance glucidique.

Quelles sont les habitudes à prendre pour se munir contre cette emprise obsessionnelle ?

Ne plus sauter de repas.

Et encore moins le petit déjeuner ! Ce premier repas de la journée est essentiel pour garder un corps en pleine forme. Ne pas manger le matin dérègle notre organisme et notre appétit.
Ratez le petit déjeuner, vous dévorerez au dîner et stockerez davantage les graisses.
Vous vous garantissez également de bonnes compulsions au sucré dans la journée.

Si vous n’êtes pas amateur de petits déjeuners mais que vous souhaitez changer vos habitudes, visionnez ma vidéo « le meilleur petit déjeuner pour votre corps ». Vous trouverez de bons conseils pour choisir votre alimentation matinale.

Plus de dessert.

Fini les desserts en fin de repas. Une note sucrée pour terminer et l’envie de grignoter sucré se représentera quelques minutes plus tard. C’est bien connu : le sucre appelle le sucre.
Si la tentation est trop forte, choisir un carreau de chocolat noir plutôt que de bons gâteaux bien riches est préférable.

Stop aux achats sucrés.

Plus d’achat de gâteaux et autres friandises lorsque l’on fait les courses.

Quels sont les changements efficaces à adopter pour agir contre cette éternelle compulsion ?

Prendre un petit-déjeuner.

Le matin le temps doit être pris de prendre un petit déjeuner ASSIS. L’estomac le digérera mieux.
Un quart d’heure de sommeil en moins contre un bon repas au lever du lit favorise une bonne santé et un meilleur équilibre.

Privilégier les cuissons douces.

Cuire à feu doux permet de garder l’indice glycémique de nos aliments bas.
De façon générale les aliments à indice glycémique faible comme le riz complet, les œufs, ou encore les légumineuses qui sécrètent de la sérotonine.

Se divertir.

Faire une activité plaisante : sport – Yoga – sorties … Peu importe.
Se divertir permet de détourner l’attention de notre cerveau de notre obsession glucidique.

Attention, ce changement d’habitudes doit se faire progressivement.
Retirer les aliments non indispensables est la première étape à effectuer.
En cas de craquage la culpabilité ne mène à rien. L’identification de la source du problème est nécessaire pour ne pas réitérer. Pourquoi avons-nous craqué ? Peut-être parce que les gâteaux au chocolat étaient dans le placard ? Alors retirons-les et nous ne serons plus tentés.

Conseils pratiques contre les envies irrésistibles.

  • Prendre une grande inspiration et expirer longuement.
  • Se préparer un bon thé vert avec une petite cuillère de miel. L’indice glycémique du miel est moins élevé que le sucre.
  • Identification de notre envie.
    o Pour les envies sucrées, prendre un fruit.
    o Pour les envies de chocolat, préférez un carré de chocolat noir et non au lait qui présente une grosse quantité de sucre raffiné ce qui contribue à attiser notre désir de sucré.

Protégeons nos enfants !

Donneriez-vous une cigarette à votre enfant ?
Non bien sûr. La cigarette est une drogue très nocive pour la santé.
Et bien le sucre c’est pareil. Ne donnez pas de sucre à vos enfants, évitez-leur les tentations et prévenez-les des addictions. Ponctuellement pour leur faire plaisir, oui, raisonnablement. Et surtout sélectionnez les aliments!

Votre addiction au sucre vous a probablement été transmise par vos parents qui sont aujourd’hui bien pardonnés car à l’époque ils n’étaient pas informés. Mais aujourd’hui vous êtes alerté sur les conséquences de cette suralimentation sucrée sur la santé alors protégez vos enfants, apprenez-leur à gérer leurs quantités, et orientez-les dans la bonne direction.

Quant à vous, si vous manquez de courage pour vous-même, faites-le pour eux, ou pour des personnes qui vous sont chères. Cette motivation est souvent plus forte que celle qui ne concerne que vous seul 😉.

Le sucre est une drogue, soyons-en conscients et agissons efficacement !

Laisser un commentaire