Ahhh l’heure du goûter ! Un moment si attendu par les enfants…
Le repas de la journée qu’ils ne rateraient pour rien au monde.
Sûrement pour son côté gourmand je vous l’accorde mais également parce qu’ils ont un véritable besoin de refaire le plein d’énergie ! De plus cette collation de l’après-midi leur permet de patienter sereinement jusqu’au repas du soir. Et oui car quand l’heure du dîner approche et que votre enfant ressent les premières manifestations intestinales … Il a faim !…et mieux vaut être prêt(e). 😅
Voilà une des raisons pour lesquelles ce que vous donnerez à votre enfant pour le goûter a toute son importance.
De bons aliments, sains, bio de préférence, constituant les apports nécessaires et suffisants, apporteront à son organisme de bons nutriments et de quoi tenir jusqu’au dîner sans qu’il n’ait à le quémander toutes les 2 minutes. Le disque rayé… l’appel de son ventre… « Maman/papa… J’ai faim … Quand est-ce qu’on mange ? » Vous connaissez n’est-ce pas ? 😅

Je vous livre ici mes astuces pour changer les habitudes de goûter de vos enfants progressivement.
Ayant moi-même un petit garçon de 5 ans je vous dévoile comment je m’y suis prise pour qu’il apprécie certains aliments aujourd’hui.
Je vous donne également mon point de vue sur ce qui est bon de leur donner à manger et pourquoi certains produits doivent être bannis de leur consommation.

Et le tout premier conseil que je vous donne est de choyer l’heure du goûter comme n’importe quel autre repas. Le goûter doit être pris en dehors des écrans, sereinement, comme un véritable moment privilégié.

Mes préconisations pour un bon goûter

  • 1 fruit.
  • 1 laitage.
  • 1 source de glucides complexes.

A première vue cela semble facile et à la portée de tous. Et c’est vrai ! Mais le piège dans lequel beaucoup tombent inconsciemment c’est l’excès de sucre.
Sans vous en rendre compte, et toujours dans l’objectif de satisfaire aux plaisirs de votre enfant, vous avez tendance à lui donner une quantité de sucre faramineuse et nocive pour sa santé.
Par exemple, remplacer une pomme brute par du jus ou une compote juste parce que le nom du fruit est écrit dessus n’est pas recommandée. Et pourtant vous pensiez agir en bien j’en suis sûre. Mais non seulement la compote offre une dose de sucre très importante mais elle retire également la mastication qui est essentielle pour la digestion et ôte toutes les bonnes propriétés du fruit puisqu’il aura été cuit et mixé. Aucun intérêt.

Il en est de même pour le laitage. Proposer une Danette en guise de yaourt n’est pas du tout la même chose.
Et préférer des biscuits industriels, certes bien pratiques, aux gâteaux faits-maison en guise de glucides ne présente pas du tout le même intérêt non plus.

Mes astuces pour amener votre enfant à manger sain au goûter

Parlons du fruit par exemple.
Pas évident parfois de faire accepter cet aliment par votre fils ou votre fille comme étant un goûter savoureux et intéressant. Beaucoup n’aiment pas ou peu de fruits.
C’est pourquoi il va falloir essayer d’intégrer cette proposition en douceur et avec subtilité.

Dans cette vidéo je vous dévoile comment j’ai réussi petit à petit à introduire la pomme dans le goûter de mon fils. Vous verrez qu’entre ruses et astuces la nuance est parfois légère 😉.

Un conseil : évitez le drame. S’il n’en veut pas tout de suite ce n’est pas grave vous recommencerez demain. Le conflit n’engendrerait que de la résistance de sa part et un blocage pour les fois prochaines. Et s’il en a pris un morceau ou deux, félicitez-le plutôt que le forcer à manger la totalité.

Les aliments à privilégier et ceux dont il faut se détacher

Parlons laitage maintenant.
Les produits laitiers peuvent être consommés par les enfants qui ont moins de 5 ans car ils ont encore l’enzyme de la lactase et les digèrent bien plus facilement que nous adultes du coup.
Donc si votre enfant vous le réclame n’hésitez pas.
Et s’il a plus de 5 ans, ou même qu’il soit adolescent, s’il en a envie donnez-lui. Préférez-les bio et dirigez-le progressivement sur de la chèvre ou de la brebis. Il y a quand même moins de facteurs de croissance que dans les produits laitiers issus de la vache.
Et la Danette on oublie évidemment ! Du laitage oui, mais un vrai yaourt !

Parlons glucides pour finir.
On a vu précédemment que le goûter devait contenir une source de glucides.
Certes, mais ce n’est pas une raison pour vous approvisionner en biscuits industriels à tout va.
Préférez les gâteaux faits-maison et commencez par retirer les Pépito, Prince et autres marques bien connues de vos placards. S’ils n’en contiennent plus la tentation sera moins forte et les bonnes habitudes seront prises plus rapidement. N’en n’achetez plus !

Certaines recettes faites-maison sont plus légères effectivement mais si vous préférez commencer par des gâteaux plus classiques ne vous en privez pas. Quatre quarts… Madeleines … Gâteaux à base de farine de blé, de beurre, de sucre… Pour démarrer le processus de changement ce sera très bien. Le fait maison sera toujours mieux que le transformé !
L’idée, pour le goûter de vos enfants, est de vous diriger vers le fait-maison, le sain, le brut plutôt que de respecter les catégories d’aliments.

Les avantages du goûter fait-maison

Cuisiner maison est également l’occasion de faire participer votre enfant à sa conception et fournit de nombreux avantages tels que :

  • Apprendre à cuisiner.
  • S’instruire sur l’intérêt de manger sain.
  • Eveiller ses sens.
  • Prendre encore plus de plaisir à manger sa propre préparation.
  • Partager un super moment avec papa et/ou maman.
  • Pratiquer une activité ludique et manuelle.
  • Sortir de devant l’écran !

Donner les bonnes habitudes dès le plus jeune âge à vos enfants leur donne une chance de repérer par eux-mêmes ce qui sera bon ou non pour leur santé sans même qu’ils s’en aperçoivent.
Ils se détacheront du sucré, du transformé et n’éprouveront plus l’envie d’en consommer.
L’éducation alimentaire joue un rôle important dans leur croissance, leur développement et l’optimisation de leur santé.

Apprenez-leur, initiez-les aux bons réflexes, choisissez-leur un goûter bon et de qualité 😉.